Les contes défaits – Oscar Lalo

Oscar Lalo narre dans les contes défaits un premier roman poignant, sur une enfance volée.
C’est l’histoire d’un enfant qui passe avec son frère et sa sœur ses étés dans un camp de vacances, le « Home d’enfants ».
Alors que l’enfance devrait être synonyme d’insouciance et de légèreté, et le home d’enfants un lieu dédié à leur bien être, étés après étés, dès leur montée dans le train, les enfants savent ce qui les y attend : l’autorité, la peur, et pour certains la maltraitance. Sans compter avec les non-dits, à l’intérieur comme à l’extérieur du camp de vacances. Cette enfance brisée de façon sournoise mais indélébile, empêchera le protagoniste de devenir adulte.
Oscar Lalo livre ici un texte très discret et pudique : les sévices moraux imposés par la directrice à travers sa méthode pédagogique sont certes décrits avec minutie. Mais les sévices physiques imposés par le directeur ne sont pas détaillés, juste suffisamment suggérés : un parti-pris que j ‘ai trouvé très élégant. L’enfant d’ailleurs ne se plaint jamais. Il est au contraire silencieux. Oscar Lalo exprime seulement le cheminement de son mal être, jusqu’à l’âge adulte, et son enquête alors pour retrouver la directrice et espérer pouvoir enfin se construire.
Un livre fort, empreint de beaucoup de finesse, une très belle écriture : un auteur probablement à suivre.
Merci à NetGalley et aux éditions Belfond pour cette découverte.

leatouchbook

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s