Les visages pâles – Solange Bied-Charreton

Solange Bied-Charreton aborde dans Les Visages Pâles les conflits de génération qui animent une famille dans la société bourgeoise française contemporaine.
Le point de départ sera le décès du grand-père, patriarche d’une entreprise familiale de brosses à dents en province. Suite à son décès, son fils décide de vendre la demeure familiale, lieu de villégiature pour les trois petits-enfants mais charge financière désormais insupportable pour le fils.
Ironiquement, il sera confronté au refus catégorique des petits-enfants, vivants tous pourtant à Paris. Ces conflits seront l’occasion pour l’auteur de mettre en lumière les contradictions de cette jeune génération, partagée entre valeurs contemporaines et traditions conservatrices voire réactionnaires, et qui redoute la fin d’une époque, d’une enfance insouciante, d’un passé financièrement et matériellement confortable, et sans efforts. Le choix du titre, Visages Pâles, est bien choisi et justifié par l’auteur: « Ils n’étaient que des visages pâles, les ombres de ceux qui les ont précédés. »
Même si l’analyse très détaillée de la psychologie de chacun des protagonistes est intéressante, j’avoue que j’ai trouvé quelques longueurs. Le point fort du livre : l’humour avec lequel l’auteur d’amuse à dénoncer les comportements que l’on pourrait qualifier de capricieux de ces grands enfants socialement privilégiés.

leatouchbook

Publicités

Un commentaire Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s