Encore – Hakan Gunday

le

Quand l’horreur conduit à la folie…Un roman coup de poing sur le monde du trafic de migrants, la torture, et la folie, livré par la voix d’un enfant passeur. Avec un ton parfois dérangeant, toujours fort et à la limite de ce que l’humain peut entendre, Encore, force à s’interroger sur le rôle de ces passeurs de migrants qui trahissent au point d’être de véritables bourreaux. Tel est le rôle imposé par son père au jeune Gazâ. Gazâ, fruit d’un viol, est enrôlé de force par son père dans ce trafic. De telles origines peuvent-elles pour autant expliquer un tel comportement? Alors qu’il ne peut plus se supporter ni supporter aucun autre humain, il tentera de s’en sortir par l’éducation mais la folie a déjà pris le dessus. Un livre très politique sur la responsabilité, dans toute sa noirceur, même si une lueur d’espoir pointe à la fin avec une forme de recherche non pas de pardon mais plutôt de rédemption. On en ressort forcément secoué.

Lu dans le cadre du Prix des lecteurs Livre de Poche 2017.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s