Cinquante grammes de paradis – Imane Humaydane

Ce roman raconte le destin croisé de deux femmes, de passage à Beyrouth à vingt ans d’intervalle. Maya, libanaise qui vit à Paris, se rend dans les années 1990 à Beyrouth, pays de son enfance, pour y réaliser un documentaire sur la reconstruction de la ville. Elle trouve par hasard une valise qui lui ouvre les portes du destin de Noura, journaliste syrienne réfugiée à Beyrouth dans les années 70. Cette valise contient le journal posthume de Noura, dans lequel elle retrace notamment le suicide de sa soeur. Elle contient également des lettres son amant, Kamal, opposant turc vivant à Istambul. Noura, qui pour avoir voulu porter l’histoire de sa soeur au grand jour à travers une nouvelle, sera assassinée sur commande de sa propre famille. Maya décide alors de remonter les traces de la vie de ce couple, et s’engage dans une enquête qui va la conduire vers une issue inattendue.

Ce livre décrit la vie des civils pendant la guerre du Liban mais aussi après le conflit. Il se penche en particulier sur le sort des femmes, les relations familiales, la difficulté d’aimer librement, le prix à payer pour oser braver l’honneur familial ou le respect des règles édictées par l’Etat, mais aussi les relations entre syriens, libanais et turcs, pris dans une histoire à la fois complexe et très imbriquée.

Ni livre historique, ni récit politique, il s’agit bien d’un roman, qui relate l’atmosphère pendant la guerre du Liban, puis au moment de la reconstruction de Beyrouth. L’approche qui consiste à avoir donné la parole à deux femmes, tout en croisant leurs destins à vingt ans d’intervalle est assez originale. Il m’a toutefois manqué des descriptions de tableaux de Beyrouth pour m’immerger encore plus dans l’ambiance.
Merci à Babelio et aux éditions Verticales pour cette lecture.

Publicités

2 commentaires Ajouter un commentaire

    1. Merci ! Et surtout, conserves la liberté qui transparaît sur ton blog !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s