Quand Dieu boxait en amateur – Guy Boley

IMG_1647

Il n’est jamais facile d’enchaîner avec un second roman après un premier roman qui a rencontré le succès auprès des lecteurs. Guy Boley y est parvenu !
Dans Quand Dieu boxait en amateur l’auteur rend un bien bel hommage à son père, forgeron issu de la France rurale des oubliés, boxeur mais aussi amateur de mots et comédien, échappatoires à la rudesse de la réalité. Il n’y est pas seulement question de filiation et d’origine sociale (avec les inquiétudes de la transmission des failles) mais aussi de fidélité et d’amitié.
Guy Boley nous relate en effet la vie de son père, un homme à la fois fragile et courageux, courageux dans son exercice de la boxe mais aussi en amitié. La relation avec son ami d’enfance, devenu prêtre, est particulièrement touchante. Après avoir eu les plus beaux rôles de champion de boxe sur un ring et s’être essayé à quelques opérettes, le prêtre lui offrira un premier rôle hautement symbolique, celui de Jésus dans la Passion de notre Seigneur Jésus-Christ. Ce rôle, pour lui bien éloigné de la foi, lui permettra de témoigner de son amitié à son ami d’enfance, et de réconcilier énergie de la boxe et amour des lettres.
Guy Boley confirme une très belle maîtrise de la langue, une plume poétique, empreinte d’émotion et d’humour. Un livre à la fois sombre et lumineux, des caractéristiques qui apparaissaient déjà dans Fils du feu (https://accrochelivres.wordpress.com/2016/09/28/fils-du-feu-guy-boley/). Une très belle déclaration d’amour par les mots à un père amoureux des lettres.
Il s’agit également d’un livre très personnel où Guy Boley nous dévoile ses propres angoisses et pose, peut-être l’écriture comme une forme de résilience. Pour ceux qui n’auraient pas lu Fils du feu, il est disponible en version poche (folio). Les deux peuvent se lire séparément mais comme l’indique l’auteur, ils forment un diptyque : Fils du feu était centré sur le fils, Quand Dieu boxait en amateur est axé sur le père (quand il était enfant). Guy Boley planche actuellement sur un troisième roman et donc triptyque, centré sur la mère… A suivre!

Publicités

Un commentaire Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s